Thérapie Cognitive & Comportementale : TCC

Les TCC sont des thérapies brèves validées scientifiquement. Elles ont fait leurs preuves dans l’amélioration de plusieurs pathologies telles que la gestion des émotions, la dépression, la phobie, les tocs… 

Qu'est-ce que la TCC ?

C’est le fait d'apprendre à modifier un comportement inadapté par l’apprentissage d’un nouveau comportement qui est plus efficace dans la gestion du quotidien. C'est à dire que l'on va travailler sur la modification de pensée et croyances erronées

Pourquoi avoir recours à la TCC ?

Les études ont montré une réelle amélioration des comportements délétères dans différentes pathologies : phobie, anxiété généralisée, stress, dépression… 

Toutefois, il n’est pas obligatoire d’avoir une pathologie pour pouvoir bénéficier des TCC. En effet, ces thérapies peuvent également être proposées pour retrouver confiance en soi, gérer ses émotions, ou si on souhaite modifier une situation ou un comportement qui nous semble inadapté…

Comment se passe la TCC ?

Au départ, ce sont des entretiens afin de comprendre le motif de consultation, l’histoire de vie du patient et l’histoire de son trouble. 

Ensuite, le thérapeute va inviter le patient à mesurer objectivement ses difficultés sans jugement. Des échelles et des questionnaires sont proposés afin d’aider cette objectivation des comportements problèmes. A la suite de cela, nous pourront définir les objectifs thérapeutiques et construire un plan pour mettre en place la thérapie.

Quels sont les techniques de la TCC :

Le rôle du thérapeute est d’aider le patient à trouver des stratégies cognitives adaptées à sa situation, c'est donc une thérapie personnalisée

Techniques :
- jeux de rôle
- mise en situation réelle
- écriture de scénario (exposition en imagination)
- désensibilisation de coping (associer le problème à une technique relaxante)

Par exemple, dans le cadre d’une phobie, le thérapeute peut amener son patient à s’exposer progressivement à l’objet de sa peur tout en contrôlant son anxiété et son angoisse grâce à la relaxation ou la respiration. C'est là que la sophrologie aidera dans la réalisation des exercices proposés.
Le but est d'augmenter la tolérance à l'inquiétude excessive pour finalement la supporter sans effets délétères.

A la fin, nous effectuons une évaluation qualitative et quantitative des résultats pour objectiver les progrès du patient.